La team

Qui sommes-nous ?

Nous sommes la Blue-Phoenix, une équipe de traduction de manga d’environ 8 personnes. Nous sommes pour la plupart issu de l’ancien team de scantrad Meren-Tim Scantrad qui s’occupait autrefois de Kimi no Iru Machi et des premiers chapitres de Fuuka. Aujourd’hui, nous publions les mangas Fuuka et Toaru Kagaku no Accelerator. Nous travaillons aussi en coopération avec la Miam-miam Team pour le manga Toaru Kagaku no Railgun.

A quel rythme publiez-vous vos chapitres ?

Nous publions chaque projet à un rythme différent mais nous essayons d’être le plus régulier possible. Bien sûr, nous ne sommes pas parfait et chaque membre à une vie à côté du scantrad donc il y aura par moment des reports de sortie de chapitre. Nous préviendrons à l’avance de ce genre de retard dans la mesure du possible.
Pour connaître le rythme de publication d’un de nos projets, rendez-vous sur notre page Nos projets.

Est-ce que vous recruter des membres ? / Je n’y connais rien en scantrad, est-ce que je peux quand même postuler ?

Nous ne disons pas non à recruter de nouveaux membres motivés et qui ont du temps à se consacrer à cette passion. Nous vous formerons – dans la mesure du possible – au(x) poste(s) auxquels vous avez postulé. Rendez-vous sur notre page Recrutement pour connaître les postes à pourvoir ou les profils que nous recherchons.

Vous publiez Fuuka alors qu’il est licencié en France. Vous êtes donc en faute non ?

En effet, nous publions les derniers chapitres de Fuuka sortis au Japon malgré le licenciement par Pika. Nous en sommes conscient comme à l’époque où nous publions les chapitres de Kimi no Iru Machi lui aussi publié par Pika en France. Cependant, nous soutenons réellement les éditeurs officiels et nous retirons les chapitres que nous produisons 2 semaines après les avoir publié. Nous demandons bien évidemment aux sites web externes qui publient nos chapitres de retirer à leur tour ces chapitres de projet licencié afin de ne pas concurrencer les publications officielles. Si ces sites ne suivent pas nos demandes, nous nous déchargeons de toutes responsabilités.
Notre décision de publier les derniers chapitres de Fuuka est liée à deux raisons : la première est que chaque membre de la Blue-Phoenix s’occupe depuis quelques années du scantrad des mangas de Seo Kouji, l’auteur de Fuuka et Kimi no Iru Machi, et nous n’envisagions pas d’arrêter de travailler sur ces projets du jour au lendemain. La deuxième raison est liée à l’absence de l’offre légale de lecture en ligne direct de ces fameux derniers chapitres. L’offre légale s’étoffe petit à petit et le jour où Fuuka fera parti de cette offre, nous le retirons de nos projets.

Je suis un site extérieur de lecture en ligne. Est-ce que je peux mettre vos chapitres sur mon site?

Tout d’abord, à moins que vous soyez vraiment quelqu’un de consciencieux, je ne pense pas que la plupart des sites extérieurs prendront la peine de se poser cette question ! A cette question nous répondons évidemment oui mais nous souhaitons seulement que vous respectiez notre travail en ne le modifiant pas et en retirant pas nos pages de crédits. Nous souhaitons également que vous respectiez nos choix de retirer les chapitres de mangas licencié en France 2 semaines après que nous les ayons publiés ou à notre demande expresse. Si vous ne le faites pas, vous prendrez vos responsabilités dans le cas où l’éditeur officiel vous contacterai.

Pourquoi Blue-Phoenix ?

Pour ceux qui lisent Fuuka, la connotation de notre nom de team devrait apparaître assez simplement. Nous avons choisi ce nom de team car notre projet principal est Fuuka et comme Fuuka Akitsuki a les cheveux bleus, bah ça tombait bien ! Pour le phoenix, il est le symbole de la renaissance d’une team qui était vieille et qui a fermé depuis maintenant 1 an et demi. (RIP la Meren-Tim !) Nous avions fusionné avec la Miam-miam Team mais le licenciement de Fuuka en France les ont amené à abandonner le projet. L’ensemble « Blue-Phoenix » porte aussi une autre symbolique. Une flamme bleue est une flamme qui brûle intégralement et est donc bien plus chaude qu’une flamme orange. Le phoenix bleu démontre notre passion ardente que nous ne sommes pas prêt d’abandonner aussi facilement !